— Méthode et éducation

Confiance, respect et connexion : 3 axes pour éduquer un cheval

Pour développer une relation juste avec son cheval, l’éducation de celui-ci doit se bâtir autour de 3 grands axes :

  • la confiance : le cheval accepte l’Homme et répond à ses demandes
  • le respect : le cheval est attentif à son cavalier et respecte le cadre qui lui est fixé
  • la connexion : le cheval est mentalement relâché et centré sur son cavalier et sur son langage corporel.

L’éducation débute chez les poulains mais s’entretient tout au long de la vie du cheval.

Tout commence par le travail au sol pour obtenir le contrôle mental, physique et émotionnel, en passant par la mobilisation des différentes parties du corps du cheval.

Un cheval inquiet et irrespectueux pourrait être dangereux.

 

Qu’apporte l’équitation éthologique ? 

Méthode éducation naturelle pour les poulains

Début citation  Faites en sorte que votre idée devienne la sienne. Début citation
— Ray Hunt

La technique Alexander

  • Le cavalier idéal doit monter tonique et détendu. Il est assis avec légèreté, la tête élancée vers le haut, et les jambes descendues vers le bas.
  • Apprenez à vous servir de votre corps en pleine conscience et à vous équilibrer autour de votre colonne en alignant votre tête.
  • Des exercices sont mis en place au sol avec un gros ballon, en selle à la longe et indépendamment sur votre cheval pour ressentir et développer votre musculature profonde, responsable de la posture.
  • Trouvez un fonctionnement plus juste pour réduire tensions, douleurs et stress, et améliorer le relâchement et la locomotion de votre cheval. Votre communication avec lui sera transformée.
technique-alexander-equitation-rhone

L'équitation éthologique

L’éthologie est la science qui étudie le comportement animal. Elle permet d’avoir les connaissances nécessaires à la compréhension du cheval dans son mode de vie, dans son fonctionnement et dans son apprentissage.

L’équitation éthologique n’est pas une discipline mais une méthode d’éducation du cheval et du cavalier, qui s’appuie sur des connaissances scientifiques et équestres. Cette méthode est destinée à tous les cavaliers à la recherche d’une relation harmonieuse, pratiquant le loisir ou la compétition (augmentation des performances).

L’équitation éthologique, c’est apprendre à devenir un homme ou une femme de cheval.

Développer une belle relation de complicité avec la liberté

Méthode équitation éthologie près de Lyon

Ils témoignent

« Merci Charlotte pour ton magnifique travail comme une métaporphose ».

Tu as vu arriver si d’un côté une jeune jument pleine d’énergie qui ne savait que galoper en extérieur comme une fada, têtue voire bourrique, tête en l’air dans tous les sens du terme, raide à l’envers et chewing gum à la fois, affublée de quatre pattes volontiers indépendantes, négociant tout et susceptible face à l’autorité.

De l’autre une cavalière pleine de bonne volonté certe car retrouvant sur le tard sa passion de petite fille, capable de tenir en selle certes mais sans la moindre technicité. Tu as su trouver le chemin pour associer ces deux têtes de mule, les faire avancer dans la bonne humeur avec une évolution constante à découvrir les joies de l’application de la patience ou de la douceur, on dit « légereté ». Les cercles sont devenus ronds, les lignes d’obstacles se négocient tranquillement… mais le plus important n’est pas là. Bazima est bel et bien devenue maintenant la meilleure jument du monde !

Tout cavalier devrait pouvoir dire de son cheval, pas parce qu’il l’aime mais parce que c’est un bonheur fou de pouvoir tout lui demander, pouvoir compter sur sa générosité et sa disponibilité et vivre ça dans le partage, avec un cheval vivant, présent, qui s’exprime.

Merci donc d’avoir révélé ce potentiel pour les années à venir.

– Sophie

 

« On ne prend pas assez de temps, en temps normal, pour tous ces moments là »

Nos rdv visio m’ont permis de garder le lien avec l’équitation pendant le confinement, parce que même si tu m’avais conseillé des vidéos à regarder, comme j’étais débordée de travail je n’ai pas pris le temps de le faire. Là, avec un créneau fixe, j’ai pu dédier ce temps à me faire plaisir, et à continuer à apprendre !

Et puis surtout, ça a remis à jour certaines de mes connaissances, ça a complété les autres, ça m’a permis de me projeter un peu (l’achat d’un cheval ?) et ça m’a donné envie de rouvrir les bouquins !

Ce que je retiens c’est qu’on ne prend pas assez de temps, en temps normal, pour tous ces moments là, et que c’est très complémentaire avec ce qu’on voit en cours… Et ça donne du sens à pas mal de chose (les caractères des chevaux, les exercices que l’on fait, etc.). Merci beaucoup !

Valentine