Journée portes ouvertes au Domaine de Lakey : une belle réussite !

Le dimanche 14 mars 2021 ont eu lieu les portes ouvertes du nouveau centre d’équitation éthologique et de tourisme équestre à Saint Julien.

Au programme la présentation de la nouvelle structure, des démonstrations en tous genre : hunter, trec, éthologie… et une présentation de l’équipe : la monitrice, les chevaux, les cavaliers et les différentes activités qui sont proposées.

L’après-midi, plus en détail…

Charlotte s’est présentée aux spectateurs, venus en nombre pour une première édition afin de découvrir une approche plus respectueuse de l’équitation.

L’équitation éthologique n’est pas une discipline comme beaucoup le pense, mais une méthode d’éducation à part entière visant à respecter l’intégrité physique et mentale du cheval.

Comme l’a expliqué Charlotte lors de la présentation, la première façon de respecter un cheval, c’est de respecter son mode de vie : une vie en troupeau en extérieur pour favoriser les relations sociales, répondre aux besoins de déplacements et d’alimentation quasi continue. Le cheval a besoin d’être bien et serein dans sa vie pour construire une relation saine et confiante avec les humains.

Dans le travail, le respect passe par la façon dont le cavalier demande les choses au cheval (progressivité et écoute). Il doit rester attentif aux réactions émotionnelles du cheval dans le but de favoriser la confiance et le relâchement. L’objectif n’étant pas de forcer et braquer le cheval, mais plutôt de le motiver à faire des choses avec le cavalier, dans le travail à pied et monté.

Charlotte explique également qu’il est important que le cheval ait du matériel adapté à sa morphologie pour ne pas créer des blessures ou douleurs persistantes. Sans ces précautions, le cheval pourraient faire de mauvaises associations avec le travail.

Ses chevaux sont équipés par une saddle fitteuse et bit fitteuse, spécialisée en ergonomie du cheval. Des selles et tapis sont adaptés à la forme du dos, et les filets et mors sont adaptés à la conformation de la tête et de la bouche du cheval afin de limiter les lésions ou les dorsalgies.

Dans son travail d’enseignante, elle veille toujours à ce que le cheval ait une bonne locomotion et à aiguiller le cavalier pour qu’il ne dégrade pas celle-ci au cours des séances .

Le fonctionnement et la posture du cavalier sont très importants pour bien communiquer avec le cheval et tisser une relation de confiance et de compréhension mutuelle.

La découverte du Hunter

Les cavaliers se sont entrainés sur un parcours mêlant à la fois des connaissances techniques de dressage, du contrôle des allures du cheval , et du saut d’obstacles.

L’objectif étant de vérifier le contrôle de la vitesse, de l’équilibre et de la direction, avec beaucoup de finesse et de précision.

Charlotte dans son enseignement n’attend pas que les cavaliers réussissent du premier coup, mais en priorité, qu’ils restent attentifs à leur cheval et à la compréhension de celui ci face à la difficulté de l’exercice.

C’est le chemin parcouru qui est intéressant, bien la manière de faire, et pas à tout prix le résultat ! Le but étant de préserver l’intégrité physique et mental du cheval en toutes circonstances.

La découverte du Trec

Le TREC est une discipline de pleine nature, qui permet de travailler l’aisance du cavalier à pied et monté en terrain varié et de s’assurer que son cheval à les connaissances et la réflexion nécessaire pour franchir des embûches de diverses nature, dans le calme et la sécurité.

Franchissement de la maniabilité au pas avec le cheval en main : rigueur et précision pour Manon et Fripon

Les difficultés se travaillent en améliorant le dressage et la connexion du cheval.

Le TREC est une discipline qui sollicite beaucoup l’équilibre du cavalier pour adopter différentes postures : saut, branches basses, plan ascendant ou descendant.
L’équitation d’extérieur est une excellente école pour l’équilibre du cavalier et le TREC est une discipline très ludique pour les cavaliers et les chevaux.

Passage sous la branche basse

Découverte de l’équitation éthologique

Dans cette première approche, Charlotte a présenté aux spectateurs les principes et les intérêts de l’approche éthologique.

Le travail a pied permet de créer confiance, respect, connexion et contrôle avec le cheval.
Une fois que les cavaliers ont mobilisés les différentes parties du corps du cheval, ils ont testé la confiance en mouvement : reculer sur une barre, passer sous la rubalise….

Travail à pied : Laura et Hakanto

Ce temps passé à pied avec le cheval permet de le découvrir, de comprendre comment il fonctionne, de l’observer en mouvement et prendre connaissances de ces différentes postures, représentatives de son état émotionnel.

Comme dans le travail monté, le rythme du cheval est respecté et le cavalier prendra le temps nécessaire à mettre le cheval en confiance et à lui donner l’envie de le suivre dans le travail.

Le résultat d’une bonne complicité s’évalue ensuite en liberté. Charlotte a fait une démonstration de travail en liberté avec sa jument Vitamines : vérification de la confiance (passage de bâche), du contrôle des pieds (reviens au galop, saute en liberté) et reviens vers sa cavalière lorsqu’elle lui demande avec son langage corporel.

L’objectif de cette journée était de présenter l’équitation sous une approche plus respectueuse du cheval et du cavalier, pour tisser un vrai lien avec les chevaux et de vrais moments de plaisir partagés.

Si vous aussi vous souhaitez créer une belle relation, vous faire plaisir et vous perfectionner dans une approche plus naturelle du cheval, contactez la !